BTS Diététique

Devenir un professionnel de la Santé en Nutrition

Avec le CPES-IPRESS

Les candidats n’ayant pas un BAC des séries S, STL et ST2S doivent suivre un cursus adapté en fonction de leurs aptitudes et capacités personnelles d’assimilation dans les disciplines étudiées.

Taux de réussite 2018 :
72%

Admissions sur Parcoursup

Les métiers de la Diététique

Vous souhaitez exercer un métier de conseil, vous avez de bonnes capacités d’écoute et le goût du contact humain, vous savez aussi faire preuve de rigueur scientifique.

Pour vous, acquérir de bonnes habitudes alimentaires est primordial dans le monde d’aujourd’hui. Elles sont la clé d’une bonne santé physique et conditionnent la qualité de vie de chacun.

Le BTS Diététique va vous permettre de devenir un professionnel de la santé en matière de nutrition. Par ses connaissances scientifiques et techniques, le diététicien est compétent pour intervenir à titre informatif, préventif et curatif. Il travaille dans les hôpitaux, les établissements scolaires, les maisons de cure ou de retraite, ou encore dans les centres sportifs.
Il veille à la qualité des aliments, à l’équilibre nutritionnel, au respect des règles d’hygiène et peut élaborer des régimes et des menus. Il assure également une mission de formation en matière de nutrition.
Le diététicien peut également travailler dans l’industrie agroalimentaire, où il participe au contrôle qualité et à la recherche appliquée. Enfin, il peut exercer son activité en qualité de professionnel libéral.

La formation

La formation se déroule sur deux années complètes et comprend une grande majorité d’enseignements techniques et professionnels. Le cursus inclut 20 semaines de stage.
Le Brevet de Technicien Supérieur en Diététique est un diplôme d’Etat délivré par le Ministère de l’Education nationale.

En première année, les enseignements commencent le premier lundi du mois d’octobre et se terminent début juillet. Ils sont complétés par deux stages, le premier de trois semaines au mois de mars et le second de trois semaines à la fin du mois de juin. Ces deux stages se déroulent en restauration collective.

En deuxième année, les cours se déroulent du mois de septembre à début juillet et comprennent trois périodes de stages correspondant à un total de quatorze semaines.

La plupart des épreuves de l’examen sont organisées en juin hormis la soutenance orale du mémoire qui a lieu en septembre.


L’examen

Epreuves Unités Coefficient Forme & Durée
E.1 Biochimie-Physiologie U1 2 Ecrite – 3h
E.2 Connaissance des aliments U2 2 Ecrite – 4h
E.3 Bases physiopathologiques de la diététique U3 3 Ecrite – 4h
E.4 Economie et Gestion U4 2 Ecrite – 3h
E.5 Présentation et soutenance de mémoire U5 3 Orale – 1h
E.6 Epreuve professionnelle de synthèse
Etude de cas U6.1 2,5 Ecrite – 3h30
Mise en oeuvre de techniques culinaires U6.2 2,5 Pratique – 3h
Langue vivante étrangère (facultative) UF1 1 Orale – 20 min

Les horaires

Matières BTS 1ère année – 28 semaines BTS 2ème année – 22 semaines
Biologie 6h 4h
Biochimie 5h30 _
Nutrition – Alimentation 7h30 3h
Bases Physiologiques de la diététique 1h 6h
Régimes 7h
Techniques culinaires 5h 4h
Economie et Gestion 6h 5h
Français – Sciences Humaines 2h 3h
Anglais 1h 1h
Contrôle continu 2h 2h

Enseignements théoriques et travaux pratiques

Les enseignements théoriques apportent les connaissances indispensables à la compréhension des enseignements professionnels et à la mise en œuvre des nombreux travaux pratiques.

Les travaux pratiques concernent essentiellement :

  • Le module de Biochimie Biologie :
    Les T.P. permettent d’illustrer le cours, d’introduire expérimentalement les concepts et de familiariser l’étudiant avec les techniques d’analyse utilisées en biochimie, microbiologie et technologie alimentaire.
  • Le module de techniques culinaires :
    La plupart des enseignements en techniques culinaires se déroulent sous forme de travaux pratiques en atelier de cuisine pédagogique. L’approche concrète des locaux, des matériels et des techniques de collectivités est réalisée lors de visites, de stages et de travaux pratiques.

Les évaluations

Contrôles continus : les enseignements sont complétés pas des devoirs surveillés de 2 ou 3 heures hebdomadaires durant les 2 années.
Examens blancs : deux sessions de BTS blancs sont organisées en janvier et en juin de la première et de la deuxième année.

Un défaut d’assiduité ou un travail manifestement insuffisant peuvent être sanctionnés par l’exclusion, décidée par la Direction pédagogique.

Les stages

D’une durée de vingt semaines sur les deux années, les stages se répartissent en six semaines la première année et quatorze semaines la deuxième année.

Première année : deux stages, de trois semaines, chacun en restauration collective.
Deuxième année : quatorze semaines de stages dont un stage à option de 4 semaines et deux stages de cinq semaines chacun dans des structures assurant des activités de diététique thérapeutique.

En complément des horaires d’enseignements, de contrôles continus et d’examens blancs, une assistance à la recherche de stages est organisée. Le Centre IPRESS dispose d’une très large liste de terrains de stages, communiquée aux étudiants par la formatrice en charge du suivi. Ces terrains de stage sont situés dans toutes structures susceptibles de concourir à la construction des compétences professionnelles attendues de l’étudiant. Ces terrains peuvent notamment être situés dans des structures hospitalières, médico-sociales, dans des entreprises, publiques ou privées, en cabinets libéraux, dans des structures associatives, éducatives ou encore sportives.

Les stages et la formation pratique, de par leur importance, permettent aux jeunes diplômés d’aborder le marché du travail avec une réelle compétence opérationnelle. La recherche du premier emploi est facilitée par les relations professionnelles et par l’expérience acquise en stage (dont le nombre et la durée peuvent être augmentés à cette fin). Une formatrice, professionnelle diététicienne, est chargée du suivi des stages et des mémoires.


Poursuites d’études :

Le BTS diététique a pour objectif l’insertion professionnelle. Une poursuite d’études est toutefois envisageable en licence professionnelle, principalement dans le domaine de l’agro-alimentaire (spécialités hygiène et sécurité des productions agro-alimentaires ou sécurité et prévention du risque alimentaire) de la nutrition appliquée ou encore en licence de biologie ou d’agro-alimentaire.

Tarifs :

Consultez nos tarifs et aides au financement.

Remise des Diplômes 2018

Espace Vanel – 16 Novembre 2018