Orthoptiste

Prépa Concours

Devenir Orthoptiste

Avec le CPES-IPRESS

Taux de réussite 2018 :
100%
Taux de réussite sur les 3 dernières années
80%
Taux de réussite global du CPES-IPRESS
75%

La profession

L’Orthoptiste est le spécialiste du dépistage, de la rééducation et de la réadaptation oculaire.

Dans un premier temps, l’orthoptiste effectue un bilan pour évaluer les capacités visuelles et les troubles à traiter. Il intervient également après un accident, une intervention chirurgicale ou auprès des personnes malvoyantes. Avant de proposer un traitement, il prend en compte plusieurs critères : l’âge du patient, sa pathologie et ses activités. En fonction du bilan obtenu (fatigue oculaire, strabisme, opération de l’oeil …), l’orthoptiste soigne les muscles de l’oeil par des séances de rééducation. A travers des exercices adaptés à chaque patient, ce professionnel rééduque progressivement la vision; Il apprend à mieux maîtriser son regard et atténuer les gênes ressenties.

L’orthoptiste intervient sur prescription médicale. Il travaille en collaboration avec d’autres professionnels du secteur médical et paramédical :  médecins ophtalmologiques, éducateurs, enseignants …

Près de 80% des orthoptistes travaillent en libéral, dans leur propre cabinet ou en collaboration avec un ophtalmologiste. Ils peuvent aussi exercer en hôpital, dans une maison de retraite, un établissement d’accueil pour personnes handicapées ou encore dans un centre de rééducation et de soins.

Le concours d’Orthoptiste

Le concours est ouvert aux bacheliers ou aux titulaires d’un diplôme équivalent. Il permet d’accéder à l’une des 14 unités de formation et de recherche (UFR) de sciences médicales et techniques de réadaptation dépendant des facultés de médecine. Les études durent 3 ans et sont sanctionnées par un certificat de capacité d’orthoptiste.

Le concours est organisé en deux épreuves écrites :

  1. Physique (2 heures)
  2. Sciences de la vie (2 heures)

Les sujets portent sur le programme de Terminale S.

Une épreuve orale est destinée à évaluer les connaissances générales des candidats ainsi que leurs aptitudes psychologiques.

L’équipe pédagogique du CPES-IPRESS analyse chaque année les sujets de l’ensemble des concours. Nos conseillers pédagogiques peuvent ainsi orienter chaque élève vers les concours qui seront les mieux adaptés à ses potentialités personnelles.


Les Enseignements

Les enseignements en classe d’Orthoptiste commencent le premier lundi de septembre et sont consacrés à l’étude du programme jusqu’à la fin du mois de février. Le mois de mars permet des révisions approfondies avant la période des concours, dont la plupart se déroulent en avril ou septembre.

Les sections en classe prépa d’orthoptiste comprennent en moyenne 24 à 28 étudiants.

Les Horaires

Chaque semaine, les cours comportent 23H30, à savoir 13 heures de Biologie, 9 heures de Physique et 1H30 de culture générale.

Des heures de cours supplémentaires, en petits groupes limités à 6 élèves, sont offertes aux étudiants rencontrant des difficultés particulières dans une des matières.

Préparation à l’oral :

Quatre sessions de préparation à l’oral (4 sessions de 4 heures) sont organisées entre décembre et mai, dans les conditions du concours : oral blanc devant un jury. Les étudiants sont interrogés sur des connaissances de culture générale, sur leur motivation et leur connaissance de la profession.

Chaque session est enregistrée au caméscope et ensuite commentée et analysée par le professeur, permettant ainsi à l’étudiant d’acquérir la technique et l’assurance indispensables à la réussite de cette épreuve.

Les concours se déroulent la plupart en septembre. Un séminaire de révision est donc organisé fin août – début septembre pour que les étudiants puissent les passer dans les meilleures conditions.

Le volume horaire annuel représente 700 heures de cours et de contrôles.


Contrôle Continu :

Les enseignements en prépa d’Orthoptiste sont complétés par des concours blancs ou Devoirs Surveillés, effectués au CPES-IPRESS, dans les conditions de durée et de difficulté des concours. En outre, les professeurs donnent de nombreux devoirs à effectuer à la maison pour ensuite être corrigés à l’Ecole.

Un travail négligé ou des résultats manifestement insuffisants peuvent être sanctionnés par l’exclusion, décidée par la Direction Pédagogique.

Tarifs :

Consultez nos tarifs et aides au financement.