Témoignages stages

Témoignages stages

Forts de leurs périodes de stage, Anouk, Océane.A, Maéva.P, Océane.R et Gwenaëlle.S nous partagent leurs expériences :

Anouk HOUBRON

« Je m’appelle Anouk Houbron, j’ai 21 ans, je vis à Toulouse avec mes parents. J’ai obtenu un BAC pro Accompagnement Soins et Services à la Personne en 2020 au lycée Sainte-Marie de Nevers à Toulouse. J’ai fait ma rentrée en ESF 1 en 2020 et je passe mon examen en mai/juin 2022.

J’ai effectué mon stage de 2ème année à l’association Toulouse Ouverture TO7, situé à la Reynerie. TO7 est une association qui accueille des adultes en situation de précarité.
Mon stage s’est très bien passé, je me suis très bien entendu avec l’équipe et avec les accueillis. Au bout d’un mois et demi, j’ai commencé à trouver le temps un peu long, car les missions étaient toujours les mêmes.

Chez TO7, on accompagne les personnes dans la gestion des papiers administratifs, c’est à dire que les personnes viennent pour que l’on puisse leur donner des conseils, une aide supplémentaire afin qu’elles apprennent à effectuer les démarches administratives seules.
En début de stage, j’ai eu quelques difficultés, car beaucoup de personnes viennent pour faire des mises à jour du compte CAF, des impôts, faire des demandes à la préfecture. Je n’avais jamais fait de démarches auprès de la CAF, impôts ou encore préfectures, donc au début, j’ai mis du temps à comprendre comment, où et auprès de qui il fallait faire les déclarations de ressources par exemple.

Sur le plan professionnel, j’ai appris que ne parler que français, c’est parfois compliqué, car avec certaines personnes, on se retrouve face à des situations ou les personnes ne parlent que dans une autre langue (espagnol, anglais et arabe). J’ai aussi approfondi ma patience. C’est à dire que je devais souvent être très patiente, je le suis, mais parfois la patience peut avoir ses limites, mais avec les accueillis, on ne pouvait pas se permettre de perdre patience car cela renvoie à : du rejet, de l’humiliation, du mépris, de l’incompréhension et de désintéressement de la personne.

Sur le plan personnel, je me suis remise en question sur ma vision de la « misère sociale », ce que je veux dire, c’est que je me rendais bien compte que beaucoup de personnes vivaient dans des conditions de vie très compliquée, mais en étant au centre cela m’a paru encore plus violent que ce que j’imaginais. Maintenant, j’essaye de faire encore plus attention qu’avant. Par exemple, je gaspille de moins en moins, lorsque qu’un vêtement ne me va plus au lieu de le revendre, je le donne à des associations. »

 

Océane ARDIN

« J’ai 20 ans, j’habite en Ariège, je sors d’un bac Pro ASSP que j’ai eu avec mention assez bien. J’adore l’accompagnement. Je suis dynamique et sérieuse.

J’ai réalisé mon stage en Établissement et Service d’Accompagnement par le Travail (ESAT) avec des travailleurs en situation de handicap.

Ce stage m’a été tellement enrichissant, il m’a permis de découvrir le réel métier de Conseillère en économie sociale et familiale. Je reste très contente d’avoir pu faire mon stage dans cet établissement.

Mes tâches étaient les mêmes que les Conseillères en économie sociale et familiale, accompagnement sur les documents administratifs du quotidien, les démarches pour prendre un rendez-vous téléphonique, des activités soutien pour favoriser leur autonomie ou pour accompagner l’apprentissage, mon projet professionnel qui était sur l’alimentation.

Concernant les difficultés, je n’en ai pas vraiment rencontré, peut être ma timidité de temps en temps me bloquait pour certaines questions, mais cela a disparu avec le temps d’adaptation.

Sur le plan professionnel, cela m’a permis de réellement rencontrer le métier de Conseillère en économie sociale et familiale et de pouvoir me projeter pour plus tard. Sur le plan personnel, ce stage m’a apporté énormément de connaissances. »

 

Maëva PASPA

« Je m’appelle Maeva, j’ai 19 ans, j’ai fait un bac technologique ST2S. Je suis scolarisée au CPES-IPRESS depuis septembre 2020 en BTS ESF (Économie Sociale Familiale).
Je suis étudiante en deuxième année de BTS ESF.

J’ai effectué mon stage au sein de l’ADEPAPE 31 (Association Départementale d’Entraide des Personnes Accueillis en Protection de l’Enfance), il s’agit d’une petite association chargée de l’accompagnement des jeunes majeurs sortant des dispositifs de protection de l’enfance sur toute la Haute-Garonne. Cette association peut donc être sollicitée par les sortants des dispositifs.

Mon stage s’est très bien déroulé et il m’a permis de renforcer mon choix professionnel. Il m’a permis de plus de découvrir un nouveau public que je ne connaissais que très peu.
Au cours du stage, j’ai été chargée de l’accompagnement plus principalement des jeunes présents dans les logements que possède l’association. De plus, j’ai suivi l’éducatrice spécialisée chargée de l’accompagnement des jeunes (18-25ans).

Concernant les difficultés, j’en ai rencontré très peu.

Sur le plan professionnel, j’ai appris le réel travail social sur le terrain. Sur le plan personnel, la rencontre avec ce public permet de réaliser la complexité de la construction identitaire sans présence parentale ou avec une présence défaillante. »

 

Océane RICHARD

« Je m’appelle Océane Richard, j’ai 20 ans.

J’ai réalisé mon stage de deuxième année de BTS ESF dans une structure de maintien du lien social et de maintien à domicile des personnes âgées à Arzacq (près de PAU).

Le stage s’est très bien passé et les professionnels sont très agréables, à l’écoute et bienveillants.

Au cours de ce stage, j’ai réalisé beaucoup de dossiers pour des EHPAD, pour du réaménagement du logement, …

J’ai également fait des visites à domicile chez les personnes âgées et des ateliers (cuisines et jeux sur tablette).

Les difficultés que j’ai rencontrées sont surtout au niveau de l’ICAF (Intervention Collective d’Animation et de Formation).

J’ai aussi fait des transports d’un endroit au domicile ou du domicile à un endroit.

Sur le plan professionnel, j’ai appris à faire des dossiers, à communiquer avec des personnes âgées et avec les professionnels et partenaires. Et sur le plan personnel, j’ai appris à me faire confiance au travail et à prendre des décisions. »

 

Gwenaëlle Salaün 20 ans

« Actuellement en seconde année de BTS ESF (Brevet de Technicien Supérieur en Économie Sociale Familiale), je suis d’origine des Hautes-Pyrénées (Bagnères-de-Bigorre) là où j’ai obtenu mon Baccalauréat professionnel ASSP (Accompagnement Soins et Service à la Personne).

J’ai effectué mon stage au sein d’un SAVS (Service d’Accompagnement à la Vie Sociale) « la Glacière » qui se situe sur Toulouse. Ce service permet aux personnes adultes en situation de handicap de vivre dans le milieu ordinaire.

Mon stage s’est plutôt bien passé globalement. Cette expérience a pu me conforter dans le choix de mes études et de mon avenir professionnel.

Mes tâches étaient celles d’une Conseillère en Économie Sociale Familiale. Celle-ci avait pour tâches la gestion du budget des bénéficiaires ainsi que leur suivi administratif : accompagnement social

La seule difficulté que j’ai pu rencontrer tout au long de ce stage est l’effet miroir par rapport à ma situation personnelle.

 J’ai appris à avoir une posture et une éthique professionnelle adaptée face au public.

 Ce stage m’a apporté de la maturité personnelle et professionnelle. Cela m’a fait grandir et changer. »

Partager cette publication