La mobilité Nationale et internationale

Dernière modification : 23 novembre 2023 à 17h34

La mobilité nationale et internationale est un élément central de la réforme de l’Apprentissage, et notamment de la Loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Le CPES-IPRESS peut vous accompagner dans votre mobilité nationale et internationale.

LA MOBILITE NATIONALE

Afin de favoriser la mobilité locale, régionale et nationale, des aides financières peuvent faciliter la mise en place du projet et notamment les déplacements qui y sont liés.

L’aide à la mobilité nationale peut par exemple prendre les formes suivantes :

Voici les 10 villes avec le meilleur réseau de transport en commun au monde

  • L’aide mobili-jeune

Pour les jeunes en contrat d’alternance (apprentissage ou professionnalisation), Action logement peut prendre en charge une partie du loyer de 10 € à 100 €/mois pendant un an.

Attention, la demande doit être adressée dans les trois mois au maximum après la date d’effet du bail.

Pour aller plus loin : www.actionlogement.fr

  • L’aide au permis de conduire

Depuis le 1er janvier 2019, tout apprenti d’au moins 18 ans peut bénéficier d’une aide financière de 500€ afin de passer son permis de conduire, quel que soit le montant des frais qu’il a engagés pour son obtention. Cette aide est octroyée par l’État pour les permis de conduire de catégorie B.

L’apprenti s’adresse au CFA qui lui communique la marche à suivre et le contenu du dossier. Puis le CFA instruit la demande déposée par l’apprenti et, lorsque celle-ci est recevable, verse l’aide à l’apprenti ou à l’école de conduite.

Pour obtenir cette aide, l’apprenti doit réunir des critères bien précis :
• être âgé d’au moins 18 ans
• être engagé dans la préparation du permis de conduire
• être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution
Autre point important : l’aide accordée par l’Etat ne concerne que le permis de conduire de catégorie B.

Détails et formulaire sur : www.alternance.emploi.gouv.fr

  • L’aide au transport

Il s’agit d’une subvention délivrée par différents organismes permettant aux salariés et aux apprentis de pouvoir se déplacer avec des tarifs avantageux.

Plus de détails sur www.mes-allocs.fr

  •  L’aide aux déplacements en transports en commun (car ou train) en Occitanie :

La Région Occitanie met en place des tarifs avantageux, plus d’informations sur https://www.meformerenregion.fr/apprenti/les-aides-au-transport

LA MOBILITE INTERNATIONALE

Quelle (s) forme(s) peut prendre la mobilité internationale ?

L’expérience professionnelle à l’étranger lors d’études supérieures n’est plus réservée à la formation continue, il est désormais possible de partir en tant qu’apprenti.

L’apprenti ou le salarié en contrat de professionnalisation peut effectuer une partie de son contrat à l’étranger pour une durée maximale d’un an. La durée d’exécution du contrat en France doit être d’au moins 6 mois.

Pendant la période de mobilité, la relation contractuelle qui lie l’alternant à son employeur pourra être différente selon qu’il s’agit d’une mobilité « courte » (jusqu’à 4 semaines) ou d’une mobilité « longue » :

• Mise à disposition temporaire dans une entreprise ou centre de formation à l’étranger (moins de 4 semaines)

• Immersion dans une entreprise étrangère pour effectuer une partie du contrat à l’étranger (1 an maximum)

Pendant la période de mobilité à l’étranger, le principe de l’alternance inhérent au contrat ne s’applique plus. Les apprentis ne sont en effet pas tenus d’alterner enseignements et périodes de formation en entreprise, de sorte qu’ils peuvent réaliser uniquement de la formation en entreprise ou uniquement des enseignements en organisme de formation lors de leur séjour à l’étranger.

 

Pourquoi opter pour la mobilité internationale ?

Pour les apprentis et les bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation, effectuer une mobilité en Europe ou à l’international est l’occasion de :

• Découvrir une autre culture et une autre façon de travailler par une immersion dans un centre de formation et/ou une entreprise à l’étranger ;

• Améliorer vos compétences linguistiques et développer des compétences culturelles en découvrant notamment un nouveau patrimoine qui fait écho au métier que vous apprenez ;

• Enrichir vos pratiques professionnelles par la découverte d’outils et méthodes spécifiques au pays d’accueil.

 

Quelles aides à la mobilité internationale ?

Un ensemble de dispositifs d’aide à la mobilité existent pour accompagner les apprentis et permettre le financement des frais générés par la mobilité (déplacements, logement…) :

• Aides régionales

• Aides des opérateurs de compétences (OPCO) des entreprises ; par exemple l’OPCO EP :
Financement OPCO EP

• Aides aux étudiants partant à l’étranger : www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

Référent mobilité du CPES-IPRESS : Michael MORY – michael.mory@cpes.fr

Prendre rendez-vous en ligne
×